DIFFÉRENCE ENTRE LES VARIATEURS BIPOLAIRES ET UNIPOLAIRES POUR LES MOTEURS PAS-À-PAS

Travailler sur un développement motorisé nécessite des connaissances en moteurs et en unités de contrôle. Cet article se concentre sur les pas-à-pas (steppers), qui sont un type de moteur à courant continu sans balais avec un nombre élevé de pôles. Cette technologie est généralement pilotée en boucle ouverte sans aucun capteur de retour d’information, ce qui signifie que le courant est typiquement appliqué sur les phases sans connaître la position du rotor. Le rotor se déplace pour être aligné avec le flux magnétique du stator, puis le courant peut être fourni à la phase suivante.

Nous allons considérer deux manières d'alimenter la bobine en courant : la manière bipolaire et la manière unipolaire. Dans cet article, nous allons expliquer les différences entre les moteurs bipolaires et unipolaires et les méthodes de contrôle. Nous démontrerons les avantages et les limites des deux technologies.

Prenons l'exemple d'un moteur Stepper à quatre pas et à aimant permanent (voir figure 1). Le rotor est constitué d'une paire d'aimants unipolaires, et le stator est composé de deux phases, la Phase A et la Phase B.

  • En unipolaire, le courant circule toujours dans le même sens. Chaque bobine est dédiée à une direction de courant, ce qui signifie que la bobine A+ ou la bobine A- est alimentée. Les bobines A+ et A- ne sont jamais alimentées en même temps.
  • En bipolaire, le courant peut circuler dans les deux sens dans toutes les bobines. Les phases A + et A- sont alimentées en même temps.

Un moteur bipolaire nécessite une bobine minimum par phase et un moteur unipolaire en nécessite deux bobines minimum. Examinons ces deux options plus en détail.

CONFIGURATION DU MOTEUR

 

UNIPOLAIRE

Dans la configuration unipolaire, chaque phase du moteur est composée de deux bobinages. Avec un moteur biphasé composé des phases A et B, le moteur a quatre bobinages (voir figure 2).

  • La phase A est composée de A+, A-
  • La phase B est composée de B+, B-

Pour chaque bobine, le courant ne peut circuler que dans un seul sens. C'est pourquoi nous l'appelons unipolaire.

Dans le cas du variateur de tension, le système de contrôle est très simple car il y a un transistor (interrupteur) par bobine. Lorsque le transistor est fermé, la bobine est alimentée. Pour la commutation, les transistors sont alternativement fermés et ouverts.

Les transistors Q1 et Q2 ne peuvent pas être fermés en même temps. Pour alimenter la phase A, nous fermons le transistor Q1 ou Q2, selon le sens du courant dans lequel nous voulons travailler (voir figure 3).

Avec la commande unipolaire, seule la moitié de la phase est alimentée à la fois, ce qui signifie que le courant n'utilise que la moitié du volume de cuivre. En règle générale, avec le variateur de tension, des résistances en série sont appliquées pour diminuer la constante de temps électrique (voir plus de détails ci-dessous).

BIPOLAIRE

Les moteurs bipolaires n'ont besoin que d'un seul bobinage par phase. Nous l'appelons bipolaire car le courant peut aller dans les deux sens par bobine. Pour le contrôle, huit transistors avec deux ponts en H sont nécessaires, voir la figure 4 ci-dessous.

Pour effectuer la commutation, les transistors sont alternativement fermés et ouverts comme illustré ci-dessous (voir figure 5).

L'avantage d'un variateur bipolaire est que tout le cuivre par phase est utilisé.

Ces variateurs bipolaires sont utilisés soit comme variateur de tension, soit comme source de courant. En cas de source de courant, le courant dans chaque phase est généralement contrôlé avec une modulation de largeur d'impulsion (PWM).

AVANTAGES ET LIMITES

VARIATEUR DE TENSION

Dans le cas d'un variateur de tension, le contrôle des moteurs unipolaires est très facile car il nécessite une électronique simple avec quatre transistors. C'est une solution extrêmement rentable. Les ingénieurs s'intéressaient à ce type de solution il y a de nombreuses années, lorsque les composants électroniques étaient plus chers qu'aujourd'hui.

Les moteurs bipolaires peuvent être entraînés avec un variateur de tension, il nécessite 2 ponts en H.

VARIATEUR DE COURANT

Pour le variateur de courant, nous vous recommandons de choisir un mode bipolaire. Travailler en variateur de courant avec la technologie unipolaire nécessite une solution électronique plus complexe pour des performances du moteur plus faibles qu'avec un variateur bipolaire.

PRÉCAUTIONS À PRENDRE AVEC UN VARIATEUR DE TENSION

En raison de l'effet d'inductance, le courant a besoin d'un certain temps pour monter dans la bobine. Que ce soit en unipolaire ou en bipolaire, vous pouvez ajouter une résistance en série pour diminuer la constante de temps électrique (L/R).

En ajoutant une résistance externe, le courant diminue (i= U/(R+r)). En résumé, avec la résistance supplémentaire pour la même puissance fournie, nous aurons :

  • À basse vitesse, un couple plus faible. Le courant est plus faible en raison de la puissance joule dissipée dans la résistance externe ; comme le couple est proportionnel au courant, le moteur délivrera un couple moindre.
  • À haute vitesse, un couple plus élevé. Même si une certaine puissance joule est dissipée dans la résistance externe, le moteur sera en mesure de fournir un couple plus important grâce à la constante de temps électrique plus faible qui permet au courant de monter plus rapidement dans la bobine.

Remarque : si nous augmentons la tension d'alimentation, nous pouvons compenser la baisse du courant, mais l'efficacité énergétique globale sera réduite. Le couple est amélioré à haute vitesse et maintenu identique à basse vitesse.

COUPLE DE MAINTIEN

Le couple de maintien est le couple maximal que le moteur peut maintenir à l’arrêt. Le couple de maintien est proportionnel à la constante de couple et au courant dans la phase.


Il est possible de générer un couple plus élevé en augmentant le nombre de tours de la bobine ou en augmentant le flux de courant.

L'augmentation du courant génère un surplus de chaleur dû à la dissipation des pertes par effet Joule (Pjoule = R × i2). L'alimentation en courant est limitée par la capacité thermique de la bobine. La température de la bobine peut généralement atteindre la température maximale admissible de la bobine, généralement 100 °C ou 130 °C, selon le type de moteur.

Examinons maintenant les pertes par effet Joule dans les deux combinaisons (voir figure 6), en considérant une phase active :

En considérant que chaque bobine individuelle a sa propre résistance, inductance et constante de couple, et si les pertes par effet Joule sont les mêmes dans les deux cas, Pjoule uni = Pjoule uni = P0
… nous aurons alors :

Pour les mêmes pertes par effet Joule dissipées, le moteur bipolaire peut produire (≈40 %) de couple en plus que le variateur unipolaire.

Pour une même puissance électrique, le variateur bipolaire donne de meilleurs résultats que le variateur unipolaire.

MODE DYNAMIQUE

Comme démontré ci-dessus, pour la même puissance dissipée, le mode bipolaire peut fournir 40 % de couple en plus. Cependant, à grande vitesse du variateur de tension, le moteur unipolaire peut fournir un couple plus élevé que le moteur bipolaire car le courant peut aller plus vite dans la bobine. Vous pouvez voir un exemple ci-dessous (voir figure 7).

CONNEXION DES FILS/MOTEUR

Un moteur bipolaire a généralement quatre fils alors qu'un moteur unipolaire en a six ou huit, si le point central n'est pas connecté (voir figure 8).

CAS À 8 FILS

Si le moteur unipolaire a huit fils, il peut être converti en version bipolaire en connectant les demi-phases.

Si nous travaillons avec un moteur 8 fils en bipolaire, les bobines peuvent être connectées en série ou en parallèle. Les deux options ont la même régulation moteur (R/k^2) et les mêmes performances de couple pour la même puissance électrique.

Un montage en série a une résistance quatre fois plus élevée qu'un montage en parallèle.

Une connexion en série nécessite deux fois plus de courant et la moitié de la tension d'une connexion en parallèle.

Une connexion série ou parallèle correspondra à l'alimentation électrique.

CONCLUSION

Les assemblages unipolaires et bipolaires présentent tous deux des avantages, voir tableau figure 10.

Le contrôle unipolaire était couramment utilisé dans le passé. En raison de l'amélioration des coûts de l'électronique, la tendance est maintenant de travailler en bipolaire avec un variateur de courant. Pour le variateur de tension, l'unipolaire est toujours une option rentable.

POUR PLUS D'INFORMATIONS :
Rue Jardinière 157
CH 2300 La Chaux-de-Fonds
Switzerland
T : +41 32 925 62 40

sales.europe@portescap.com

www.portescap.com

CONTACTEZ UN INGÉNIEUR :
www.portescap.com/fr-fr/contacter-portescap

sales.europe@portescap.com www.portescap.com CONTACTEZ UN INGÉNIEUR :